topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

26/11/2009

Possession démoniaque et culte des anges :qu’en est-il pour le croyant né de nouveau?

Cette étude est produite par Michel COURNOYER de la mission OR VE SHALOM (Quebec) avec laquelle nous collaborons pour le salut des ames et l'édification du corps de Christ. Elle fait partie d'un ensemble d'étude qui constitue un ouvrage intutilé: "Possession démoniaque et cultes des anges: Qu'en est-il du croyant né de nouveau ?"


Premier chapitre :   Dieu accepte-t-il de cohabiter dans une même demeure avec un démon?


        Est-il possible de savoir, hors de tout doute raisonnable, par l’inspiration de l’Esprit, si la doctrine voulant que les chrétiens aient un ou des démons en eux (et qu’on doit les chasser) est conforme à l’enseignement du Nouveau Testament?… Ou si elle constitue au contraire une aberration, et par conséquent un réel danger pour l’Église? Je vais vous faire part, avec toute la clarté dont je peux disposer, de tout ce que le Seigneur m’a montré et expliqué au fil des années sur ce sujet. Commençons par citer quelques versets… Le croyant, par la nouvelle naissance, devient la demeure de Dieu, du Saint-Esprit : 1 Corinthiens 6 : 19-20 : « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu – 1 Corinthiens 3 :16 : « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? ».

 

        D’abord, il y a dans l’Ancien Testament une image très forte, démontrant que Dieu n’accepte pas  d’habiter dans la même maison que Satan (ou ses démons). Sous l’ancienne Alliance, la demeure de Dieu était le temple à Jérusalem. Dieu y avait fait descendre sa présence, sa gloire, la « shéchinah », qui remplissait le saint des saints, et qui était manifestée (comme lors du pèlerinage dans le désert) par une colonne de nuée…Or, lorsque le peuple Juif fit entrer des idoles dans le temple, pour s’adonner au culte des faux dieux, la « shéchinah » de Dieu dut s’en aller. Or, on sait que tout ce qui est relaté dans l’Ancien Testament l’a été pour notre instruction, pour que nous en voyions l’accomplissement et l’application sous la Nouvelle Alliance. De plus, l’apôtre Paul dit clairement dans 1 Corinthiens 10 : 19-20 que les idoles et les démons, c’est du pareil au même (des missionnaires, ayant chassé des démons de gens habitant des régions primitives, ont raconté que les démons se donnaient souvent le nom de divinités païennes locales).

 

        Si donc, dans le Temple de Jérusalem, l’ancienne maison de Dieu, ce dernier n’acceptait pas de partager sa maison avec des idoles (ou démons), il en est de même dans sa nouvelle maison, le croyant lui-même, sous le régime de la Nouvelle Alliance. Le docteur enseignant juif messianique Arnold G. Fruchtenbaum explique bien, dans sa causerie sur la gloire de la Shéchinah, comment Dieu dut quitter le temple de Jérusalem avec douleur et tristesse, à cause de la multitude des idoles adoptées par son peuple. Le croyant, le vrai, celui qui est né de nouveau, qui fait réellement partie du troupeau de Jésus, et est scellé par le Saint-Esprit jusqu’au jour de la rédemption des corps (Éphésiens 4 :30), est donc le temple de Dieu. Il ne peut absolument pas être habité par un démon en même temps, ni lui appartenir; cela est impossible et contraire à tout le Nouveau Testament – 2 Corinthiens 5 :17 : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles ». De plus, le royaume d’Israël était un royaume qui se voulait théocratique, mais était en réalité terrestre; le Royaume de Dieu sous la Nouvelle Alliance en Jésus est un royaume spirituel. Il y a déjà là une grosse différence.

 

        Nulle part dans le Nouveau Testament, il est dit que nous devons chasser des démons chez les croyants; cela est normal, car le chrétien est devenu la possession, l’épouse de Christ. A toutes les fois que l’on relate un événement où Jésus ou ses disciples ont chassé des démons, ou que l’on demande aux croyants de chasser les démons (comme dans Marc 16 :17), c’est toujours, sans exception,  envers les inconvertis,  dans un contexte d’évangélisation; et cela doit se faire par la révélation, le discernement et la puissance accordés par l’Esprit (la plupart du temps de façon soudaine et spontanée). Pourquoi chasser les démons chez les non-croyants? Pour que, en accord avec ce qui est relaté plus haut, l’Esprit-Saint puisse y entrer et y faire sa demeure. Car, pour qu’une personne puisse se convertir, il faut d’abord (s’il y a lieu) que le ou les démons qui l’habitent partent, car Dieu ne partage pas la même maison avec Satan ou ses démons. C’est pourquoi, chasser les démons ou esprits mauvais chez les croyants n’est pas conforme à l’enseignement de la Bible, et le Seigneur nous le démontre très clairement par une foule de versets très précis, et par la compréhension globale de sa Parole.

 

        Cependant, il convient de préciser que dans certains cas de personnes ayant touché à l’occultisme, ou provenant de peuplades qui s’adonnent à l’animisme (religion basée sur un culte des esprits des morts), il arrive qu’après leur conversion, au début de leur vie chrétienne, une présence maléfique revienne les harceler (de l’extérieur), pour, si cela était possible, les décourager et les reprendre (la plupart du temps ce sont des gens qui ont été eux-mêmes médiums ou en contact avec des médiums). Mais il s’agit là d’une oppression d’origine satanique (et non pas d’une possession démoniaque), d’une épreuve du feu permise par Jésus-Christ lui-même, et qui n’arrive en général qu’une seule fois après la conversion. Ces gens faisant alors appel à Jésus, ces manifestations cessent aussitôt et ne reviennent plus par la suite. Il se peut que nous ayons à assister ces nouveaux croyants dans la prière et demander à Jésus qu’il éloigne d’eux cette présence du mal, afin qu’ils ne soient plus dérangés par elle.  Mais la plupart du temps, les manifestations cessent rapidement, aussitôt que le croyant fait appel à Jésus, qui a autorité sur toutes ces choses. La façon que cela arrivera n’a pas d’importance, c’est Dieu qui décide, le Saint-Esprit donnant sur le coup les mots à utiliser et la prière de la foi…Mais le phénomène est toujours temporaire, n’arrive que dans des cas rares et très spécifiques, et ne se situe habituellement qu’en début de vie chrétienne. Nous sommes bien loin d’une « manie généralisée » de chasser des démons chez n’importe quel croyant, pour n’importe quelle raison, à n’importe quel moment de sa vie chrétienne. Il ne faut pas oublier : le croyant peut subir l’oppression satanique (de l’extérieur), alors que l’incroyant peut subir la possession démoniaque (de l’intérieur)…

Les commentaires sont fermés.