topblog Ivoire blogs

25/02/2010

Dieu abandonne-t-il celui qui est tombé? 2ème partie

Des passages mal interprétés ou sortis de leur contexte

D’abord, prenons le passage de l’Évangile de Jean, chapitre 15, versets 1 à 11, et quelle est la compréhension que le Seigneur m’en a donnée. Jean 15 : 1 à 3 : « Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée ». Cette dernière parole est très claire : la position et la sécurité éternelle du croyant ne dépend pas de ce qu’il porte ou non du fruit, mais de ce qu’il a reçu et accepté la parole (de salut) qui lui a été annoncée. Versets 4-5 : « Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez pas non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruits, car sans moi vous ne pouvez rien faire. »

Lire la suite

24/02/2010

Comment donner à Dieu

Hébreux 11:4 C’est par la foi qu’Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c’est par elle qu’il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c’est par elle qu’il parle encore, quoique mort. Réf : Genèse 4 :3-5 Ce verset nous révèle comment par une offrande Abel toucha le cœur de Dieu au point où il fut déclaré juste. La Genèse ne dit pas pourquoi l'Eternel n'eut point égard au sacrifice de Caïn, tandis que celui d'Abel lui fut agréable.

Lire la suite

Dieu abandonne-t-il celui qui est tombé?

Premier chapitre : Affirmations bibliques claires

Éphésiens 2 : 8-9 : « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. » Si on reçoit le salut par grâce, est-ce qu’on va le conserver ensuite par la grâce de Dieu ou par nos œuvres et nos efforts? Le salut est-il par grâce seulement à la nouvelle naissance, ou est-ce qu’il l’est pour toujours, peu importe ce qui peut nous arriver de fâcheux, ou dans quels panneaux nous pouvons tomber lors de notre cheminement parfois si difficile?

Lire la suite

Pour un vrai réveil…

Nous devons donc nous efforcer de ne pas toujours cataloguer, expliquer, ériger en doctrines, traditions et recettes, les différentes œuvres et interventions de Dieu. Ne cherchons pas à toujours comprendre avec notre intelligence les voies et les actions de Dieu, qui sont au-delà de notre portée…D’autre part, demandons à Dieu le discernement spirituel pour refuser et nous éloigner des débordements et des mélanges, qui portent atteinte à sa gloire et à sa sainteté: mélange de foi et de sentimentalisme ; mélange de foi et de pensée positive humaniste ; mélange de foi et de visualisation, technique ésotérique provenant du « Nouvel Age » ; mélange de foi et de thérapie de groupe (psycho-émotionnel) ; mélange de religion et de mondanité (satisfaction de la chair) ; mélanges, mélanges, chefs d’œuvre de Satan, pour saper la puissance et la crédibilité de l’Église du Seigneur. Nous devons aussi résister à la tentation de refaire, de revivre ou d’imiter une expérience vécue à un moment précis par une personne ou un groupe de personnes. À toutes les fois que nous portons plus d’attention à une expérience qu’à « Dieu lui-même », cela emmène des pratiques burlesques dans l’Église. Toute démonstration physique, non surnaturellement et spontanément poussée par le Saint-Esprit, à l’intérieur d’un « culte » ou d’une réunion, met le focus sur la personne humaine et non sur Dieu.

Lire la suite

23/02/2010

La Parabole du semeur

 

parab_semeur.jpgMatthieu 13 :1-9 /18-23

Avant d’aller plus loin, il convient de donner la définition du mot parabole.

Selon la bible annotée, le mot grec parabole désigne l'action de mettre à côté l’un de l’autre deux objets dans le but de les comparer. L'un de ces objets, c'est le récit fictif d'un événement emprunté à la vie ordinaire ou à la nature, et qui n'a d'autre but que de présenter à l'esprit une vérité religieuse ou morale qui est comparée, assimilée à cet événement.

Notre sauveur, le seigneur Jésus-Christ, pour présenter des réalités spirituelles, du royaume de Dieu, utilisait souvent les paraboles. Celle que nous allons étudier et qui s’intitule la parabole du semeur, nous parle du message du royaume de Dieu. Elle nous présente un semeur rependant sa semence. Une partie de la semence est tombée le long du chemin où elle est enlevée par les oiseaux ; une deuxième partie est tombée sur des endroits pierreux; où elle lève aussitôt, mais est brulée par le soleil ; une troisième partie est tombée parmi les épines, où elle est étouffée; enfin une quatrième partie est tombée dans la bonne terre, et elle y produit un fruit abondant. Ces quatre tableaux que nous présente la parabole du semeur, représentent quatre réalités spirituelles que nous allons analyser.

Lire la suite

Dieu tient toujours ses promesses

Hébreux 11 :11 C’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d’avoir une postérité, parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse.

Par la foi en la promesse de Dieu, Sara a pu avoir une postérité innombrable comme les étoiles et comme le sable au bord de la mer. L’histoire de Sara nous révèle des vérités dont nous allons en étudier deux.

Lire la suite