topblog Ivoire blogs

04/07/2010

Les dons spirituels (troisième partie)

Les dons d’inspiration

Ces dons sont l’expression de la puissance divine dans l’inspiration des messages vocaux.

A-Le don de prophétie

Le mot « prophétie »signifie en grec, parler de la part de Dieu. Le don de prophétie est l’expression surnaturelle par le Saint Esprit d’un message divin pour encourager, exhorter, reprendre, diriger 1 Corinthiens 12.7-8


Comment se manifeste-t-il ?

Il est l’expression directe de la pensée de Dieu ; les pensées de celui qui donne la prophétie ne doivent pas intervenir dans la prophétie. La prophétie peut être l’expression de la parole de connaissance ou de sagesse et doit être en conformité avec la parole de Dieu.

Les erreurs à éviter

- Ne pas confondre la prophétie avec l’expression d’une pensée humaine

- Ne pas confondre le don de prophétie avec le ministère de prophète

- Ne pas prendre la place de Dieu ; celui qui apporte la prophétie utilise ses propres mots

Le but du don de prophétie

- La prophétie est un signe pour les croyants 1 Corinthiens 14.22

- Il instruit et exhorte les croyants 1 Corinthiens 14.4

-Il révèle la présence de Dieu à un non croyant Actes 10.23 ; Apocalypse 3.10

b -Le don de langues

Le don des langues est l’expression surnaturelle par le Saint Esprit qui nous donne de parler des langues que nous ne comprenons pas, que nous ne parlons pas et que nous ne maitrisons pas pour adresser un message divin à une tierce personne qui ne comprend pas la langue commune dans laquelle nous nous exprimons Actes 2.1-11, ou pour dire des mystères à Dieu(le contenu nous est inconnu). 1 Corinthiens 14.2. Paul préconise pour le dernier cas cité que, l’usage du parler en langue se fasse dans le culte personnel. Aussi, si le don est apporté dans l’assemblée, il doit être suivit du don d’interprétation.

c -Le don d’interprétation des langues

C’est la manifestation surnaturelle par le saint Esprit qui donne le sens, le contenu d’un message délivré en langue (don de langue). L’interprétation se fait dans une langue commune universelle.

- La manifestation du don d’interprétation ne doit pas devancer le don de parler en langues.

- L’interprétation ne tient pas compte de la durée du don de langues mais l’interprète doit rester réceptif à la pensé divine pour pouvoir apporter le message. Ceci veut dire que le don de langue peut être long et l’interprétation courte comme l’inverse. L’interprétation peut être imparfaite.

- Celui qui parle en langue doit pouvoir apporter l’interprétation

- Un parler en langue suivit d’interprétation est l’équivalent d’une prophétie ; la langue peut être un message sous forme de chant

- Après un parler en langue, un temps de prière intérieure est nécessaire pour avoir la pensé de Dieu.

- Le don d’interprétation doit être apporté avec foi

- Comme pour la prophétie, l’interprétation doit être conforme à la parole de Dieu et non la contredire.

Erreurs à éviter :

- Ne pas confondre le don d’interprétation à une capacité humaine traditionnelle Actes 2.39

- Ne pas le confondre également avec une capacité de comprendre et d’interpréter les Écritures.

-Ne pas compléter l’interprétation avec une pensé humaine alors que celle-ci a pris fin.

Le but du don d’interprétation

- Il sert de signaux aux incroyants 1 Corinthiens 14.24-25

- Il glorifie Dieu

- Il édifie le croyant 1 Corinthiens 14.26

NB : Il est important de noter que Dieu est souverain dans la distribution de ses dons. Quelles que soient les dons que le Saint Esprit vous donne de manifester, il faut donner gloire à Dieu et ne pas s’en orguéillir car c’est par grâce que Dieu nous les accorde et non par mérite. Il est aussi important de comprendre que manifester un don n’est pas signe de sainteté ou de maturité spirituelle.

Ancien N’GOUMISSA Patrice

Commentaires

Je m’arrête très souvent sur votre site que j’apprécie beaucoup, cela me permet de m’évader et de penser à autres choses....Que du bonheur !! Merci .

Écrit par : Voyance gratuite par email | 15/08/2013

Les commentaires sont fermés.