topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

28/07/2010

L’identité du croyant en Jésus-Christ

Galates 2.20 J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

Fondée lors du premier voyage missionnaire de Paul, l’église de Glatie était en proie à toutes sortes de menaces, notamment de faux frères qui semaient la confusion dans l’esprit des jeunes convertis, en voulant les obliger à pratiquer la loi de Moise en se détournant de la simplicité de la foi. L’apôtre a donc écrit pour persuader l’église que non seulement le salut s’acquiert par la foi et non par les œuvres de la loi, et que la vie chrétienne devait être vécue par la foi tout en exerçant la liberté qui nous est offerte en Christ. Le faisant, Paul révélait ainsi la véritable identité du croyant. C’est cette identité que Paul nous présente dans ce verset de Galates 2.20 en trois étapes :


I -Le croyant identifié à Jésus-Christ dans sa mort et dans sa résurrection (20 J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi)

1-Le croyant est identifié avec Jésus sur la croix

Tout comme Paul, le croyant est crucifié avec Jésus-Christ. Par la foi, il est placé en Christ comme partie de son corps. De ce fait, il est mort lorsque Christ est mort. Il est mort au péché et à la condamnation. Jésus a payé la dette de son péché et lui a accordé sa justice. 1Pierre 2. 24 lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice ; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.

2-Le croyant est identifié avec Christ dans sa résurrection

Le croyant mort avec Christ est aussi ressuscité avec lui. Son ancienne identité de non croyant, de fils de la perdition est remplacée par une nouvelle identité en Jésus -Christ. Par sa foi en Jésus, il est devenu fils de Dieu. Lui qui était autrefois pécheur, est rendu Juste en Jésus. Il devient ainsi une nouvelle créature, une nouvelle personne en qui Christ vit. Dès lors, il ne vit plus pour lui-même mais pour Jésus qui lui offre une nouvelle espérance qui est la vie éternelle. 2Corinthiens 5.17-21.

II-Le croyant vit sa nouvelle vie dans la foi en Jésus-Christ (; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu)

Le croyant qui est mort et ressuscité avec Christ ne vit plus en observant  la loi mais il marche désormais par la foi en Jésus-Christ. Mais comment cela peut-il se faire ?

Romains 6.1-19 nous l’indique

1-Le croyant, mort et ressuscité avec Christ, par le baptême pour une vie nouvelle


Unis en un même organisme avec Christ, le croyant est mort au péché par le baptême. Étant mort au péché, il ne peut plus vivre dans le péché. Il est désormais uni à Christ dans sa résurrection dans une vie nouvelle. Il a crucifié la vieille nature (vieil homme) avec Christ. La résurrection de Christ assure ainsi sa nouvelle vie. (v1, 9).

 

2- Le croyant doit désormais offrir son corps à Dieu pour la justice et non le péché

 

Les membres du croyant doivent servir d'instruments, non à l'iniquité, mais à la justice. Puisqu’il est mort et ressuscité avec Christ, il ne doit plus laisser le péché dominer dans son corps, qu'il a voué à la mort. Le péché, en effet, a perdu son empire sur le croyant, puisqu’il est, non sous la loi, mais sous la grâce. Sous le régime de la grâce, le croyant est esclave de la justice. Il doit maintenant mettre ses membres qui étaient autrefois au service du péché, au service de Dieu. (10-19).

 

III -L’identité du croyant en Jésus aide à rendre l’amour de Christ plus réel dans sa vie (qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi).

1-La nouvelle identité du croyant fait de lui membre du corps de Christ, l’église qui est composée de tous les croyants. 1Corinhiens12.13

2-Dieu accepte le croyant parce qu’il est intimement identifié à Jésus-Christ

Bien que toutes les personnes soient aimées de Jésus, celles qui sont perdues ne peuvent pas expérimenter son amour comme nous le pouvons. Nous ne sommes plus sous la condamnation de Dieu Romains8.1

3- La nouvelle identité du croyant lui donne la puissance de rempoter des victoires

Parce que nous sommes ressuscités, revenus à une nouvelle vie, nous pouvons vaincre la tentation :

-les tentations du monde Jean16.33

-les tentations de la chair 1 Corinthiens15.54-57

-les tentations du diable 1Jean4.4

L’homme, en acceptant Jésus comme son Seigneur et son Sauveur devient enfant de Dieu. Ce qui lui confère une nouvelle identité. Laquelle identité exige de sa part de nouvelles responsabilités, mais lui accorde aussi des privilèges.

Ancien N’GOUMISSA Patrice

Les commentaires sont fermés.