topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

31/12/2010

Les différentes alliances de Dieu et leur portée

Une alliance est un contrat, une entente officielle ou solennelle, faisant l’objet d’un accord, unissant des personnes ou des entités morales. Dans cette union, chaque partie est tenue d’accomplir les obligations contenues dans les clauses de l’alliance. L’alliance se perpétue dans le temps de génération en génération selon les clauses établies par les deux parties. Cette alliance ne se rompt que lorsque de manière officielle, l’une des parties décide de ne plus en faire partie.


Dieu est à l’origine de plusieurs alliances qui figurent dans la Bibles. Ces différentes alliances ont été faites en rapport avec son plan de rédemption pour son peuple. Elles consistent en un engagement de Dieu à l’égard d’un homme, d’un peuple ou de l’humanité, sans réclamer nécessairement de contrepartie.

Alliance avec Noé

Ayant annoncé son alliance avec Noé dans Genèse6.18, Dieu la rend effective après le déluge Genèse9.9. Cette alliance établie les principes selon lesquels l’homme doit régner sur le royaume de Dieu, sur la terre.

I -Les caractéristiques de cette alliance

1-Dieu a prévu le moyen de perpétuer la race humaine(Genèse9.1). L’homme a reçu l’ordre de remplir toute la terre, car la population était réduite à huit personnes.

2-La crainte de l’homme a été placée dans les animaux(Genèse9.2). Les animaux se soumettaient volontairement à l’homme par le passé, mais puisque l’homme est devenir carnivore, Dieu leur a inspiré la crainte de l’homme pour leur assurer une protection et pour la préservation de leur espèce.

3-Le régime alimentaire de l’homme s’enrichit de la chair des animaux. Végétarien qu’il était, l’homme peut maintenant manger de la viande, mais il ne doit pas consommer le sang car il représente la vie. Genèse9.3-4

4-L’homme est rendu responsable de sauvegarder le don sacré de la vie humaine par un pouvoir régulier même si cette protection implique la peine capitale Genèse9.5-6.

5-L’homme n’est plus sous la menace d’un nouveau déluge, Dieu n’impose à la terre aucune malédiction supplémentaire Genèse9.11-16

II-Les bénédictions

1-Déclaration prophétique précisant la bénédiction de la postérité de Sem Genèse 9.26-27

Dieu promet une bénédiction future à travers la lignée de Sem, fils de Noé. Cette déclaration indique les descendants de Sem comme ceux qui jouiront de la communion avec le Seigneur. Toute révélation divine depuis ce temps se manifesta par des prophètes d’origine sémitique. Cette déclaration laisse entrevoir le fait que le messie promis sera issu de la lignée de Sem. Cela s’est accompli en la personne de Jésus-Christ qui, selon la chair est un descendant de Sem.

2- Déclaration prophétique indiquant la bénédiction des descendants de Japhet Genèse 9.27

Le nom Japhet signifie « être large », suggérant une extension sur un vaste territoire. Les descendants Japhet ont joué un rôle dans l’histoire. Ils ont surtout excellé dans le domaine des sciences, de la technique et des arts. Le nom Élohim utilisé dans la bénédiction prononcée sur les descendants de Japhet fait ressortir l’idée du Dieu créateur et gouverneur du monde. Cela confirme la particularité de la bénédiction prononcée sur les descendants de Japhet.

Nous pouvons retenir que l’Alliance de Dieu avec Noé fut une Alliance inconditionnelle en ce sens que l’homme n’a rempli aucune condition préalable. Cette Alliance fait surtout ressortir la volonté de Dieu de bénir le peuple hébreu ainsi que toutes les nations du monde par l’intermédiaire de Sem, ancêtre du Christ.

Ancien N’GOUMISSA Patrice

Commentaires

Merci pour tout ces informations sa aide bien les gens, pour agrandir leur savoir et bien contre des nouvelle informations.

Écrit par : Voyance en direct | 26/07/2011

merci! nouvelle informations

Écrit par : small tractors | 29/07/2011

j'aimerais suivre une Etude avec vous, bien que je suis un étudiant en Théologie à L'Université UNIFOCAD de Port-au-Principe, Haiti.
Je vous attends.
Merci, que Dieu vous benisse.

Écrit par : CLEZEMA EMMANUEL | 10/03/2012

Écrire un commentaire