topblog Ivoire blogs

05/09/2014

Le chrétien peut-il perdre le Salut ? 1ere partie

Chapitre I : le besoin de salut

Définition : le salut signifie « délivrance ». Il se rapporte à l’œuvre de Dieu répondant au besoin de l’homme d’être délivré de la condamnation et de la punition du péché.


I –la perdition de l’homme

Le besoin de salut repose sur  l’état de perdition de l’homme qui a été démontré de façon convaincante. Romains 3.3-19,23/ Ephésiens2.1-3.

Avant d’être sauvé, l’homme doit savoir qu’il est perdu. Dans le chapitre 3 du livre aux romains, Paul démontre l’état de perdition de l’homme avant de présenter l’Evangile.

1- les fausses conceptions au sujet de la vie de l’homme

La plupart des hommes  semblent croire :

- qu’ils ne sont pas vraiment pécheurs

- qu’ils ne sont pas pires que les autres

- que l’enfer n’existe pas

- que leurs bonnes œuvres sont plus nombreuses que leurs mauvaises actions et qu’ (ainsi la balance penchera en leur faveur.

- qu’un Dieu d’amour ne permettrait pas que les hommes aillent en enfer

- qu’une manière ou  d’une autre, tout le monde sera finalement sauvé.

Il faut tout simplement noter que toutes ces croyances sont fausses et elles ne sont pas bibliques.

2- ce que dit la Bible Romains3.23/Romains6.23

La  vérité est que sans christ

-tous les hommes sont perdus et sans espoir

-ils sont condamnés à mourir dans leur péché

-ils sont séparés de Dieu à cause de leur péché

Le péché a amené l’homme à perdre sa condition de « juste ». Car la justice est la pureté morale qui permet de se tenir devant Dieu.

II-l’incapacité de l’homme à se sauver lui-même

1-incapacité de l’homme

La Bible nous enseigne  que seul Dieu peut sauver ; en dehors de Dieu donc, le salut est impossible.

Esaie59 :1-4/Esaie59 :15-21/Luc18 :23-27 /Romains5 :6-8

2-les tentatives de l’homme

Les hommes ont essayé de se sauver eux-mêmes du péché de 4 façons principales :

-en s’efforçant  d’être bons (mérites personnels-propre justice) Esaie64.6 /Matthieu5.20

La justice de l’homme devant Dieu ressemble à des « chiffons souillés ».  La seule justice qui puisse être acceptable aux yeux du Dieu saint ne peut venir  de l’homme.

Certaines personnes peuvent sembler meilleures (c’est-à-dire plus juste) que d’autres mais pas lorsqu’on prend la sainteté de Dieu comme étalon. Amos7.7-8 / 1Pierre1.17

-en faisant le bien (œuvres méritoires ; rites religieux, garder la loi) Ephésiens2.8-9 /Galates2.15-16,21 /Galates3.11

La justice ne peut être méritée par nos œuvres

- à cause de ce qu’ils sont (héritage religieux) Romains 2.25-29 /Romains1.16 /Jean1.12

La justice ne vient pas de la naissance ou de la tradition.

- à cause de ce qu’ils savent (sagesse et intelligence) 1Corinthiens1.18-23 /1Corinthiens 2.14 /Matthieu 16.16-17

La réalité au sujet de la personne de Jésus ne peut pas être discernée par l’homme mais doit être révélée par Dieu lui-même. La justice ne vient pas de la connaissance seule.

Notons pour conclure qu’en dehors de Dieu le salut est impossible

Chapitre II : Dieu pourvoit au salut

I-l’initiative de Dieu

Même si Dieu n’était pas en tort, c’est lui qui a pris l’initiative de pourvoir  à un moyen pour ramener l’homme à une juste relation avec lui.

1-Dieu a promis que la postérité de la femme écraserait Satan. Genèse3.15

2-Dieu a couvert la culpabilité d’Adam et Eve dans le jardin. Genèse3.21

3-Dieu a utilisé l’arche comme moyen pour sauver Noé et sa famille de la mort, de la punition du péché. Genèse6.17-18

4-Dieu a promis la bénédiction spirituelle du  salut à travers la postérité d’Abraham. Genèse12.3 / Galates3.13-18

5-Dieu a pourvu au sacrifice substitutif d’Isaac. Genèse22.12-19

6-l’ange de la mort envoyé par Dieu est passé par-dessus (pâques) les maisons de ceux qui avaient mis le sang de l’agneau sacrifié sur leur maison. Le fait de mettre le sang était un acte de foi. Exode12.21-30 /Hébreux11.28

7-le jour des expiations est une préfiguration du sacrifice expiatoire de Christ. Lévitique16.1-34

8-Dieu avait destiné Christ à être l’agneau immolé depuis la fondation du monde. Apocalypse13.8 /1Pierre1.19-20

9-Dieu a envoyé Christ mourir alors que nous étions sans force et encore des pécheurs. Jean1.29/Romains5.6-8

10-Dieu nous a aimé le premier et   a envoyé Jésus mourir pour nous. 1Jean4.7-10/Marc10.45

11-C’est Dieu et non l’homme qui a mis en œuvre le plan de rédemption pour réconcilier l’homme avec lui-même. 2Corinthiens5.16-19

12-Le plan éternel de rédemption  était prémédité. Ephésiens1.3-14/ Actes2.22-24

II-Le fondement du salut   

Le salut repose sur trois aspects du caractère de Dieu :

1-l’amour inconditionnel de Dieu  envers les hommes Jean3.16/ Jean15 :12-13

2-la miséricorde de Dieu Romains 10.9, Dieu s’abstient d’infliger la punition méritée aux hommes pour leurs péchés

3-la grâce de Dieu, c’est la faveur imméritée que Dieu accorde aux hommes Eph2siens 2.4-10

III-la base du salut

La croix constitue la base du salut. Sans effusion de sang, il ne peut y avoir de pardon. C’est le sang versé de Jésus-Christ sur la croix qui permet à Dieu de pardonner les péchés de l’homme. Hébreux9.7, 13, 14,22 /Hébreux10.19-22/Ephésiens1.7/1Pierre1.18-24/Jean1.29/Apocalypse5.6-10

Il a fallu le sang versé du fils parfait de Dieu, l’agneau du sacrifice, pour satisfaire à la justice de Dieu et faire l’expiation des péchés. Jésus est le seul chemin à Dieu. Actes4.12/Jean14.

IV-Le moyen du salut : LA FOI

Le canal par lequel le sang versé de Christ est personnellement appliqué aux péchés de l’homme est la foi. Le fait que les israélites, lors de la sortie d’Egypte, aient appliqué par la foi le sang de l’agneau sur les montants des portes pour que l’ange exterminateur passe outre et délivre de la mort ceux qui se trouvent à l’intérieur, est une illustration vétérotestamentaire du principe de la grâce qui sauve par le moyen de la foi.  Exode12.21-29/Hébreux11.28. La foi est le seul moyen par lequel un homme puisse retrouver une juste relation avec Dieu. Hébreux11.6

La foi et ses implications

1-signification

Bibliquement,  la foi c’est de façon active :

- croire en Dieu

- se confier dans la mort de christ qui sur la croix a payé pour nous obtenir le pardon

- recevoir le don gratuit du salut en recevant Christ comme sauveur.

La foi c’est demander à Dieu de vous sauver par Jésus-Christ et croire en s’appuyant sur sa parole qu’il le fera. Jean5.24

Dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament, le salut s’obtient par la foi. Le saint de l’Ancien Testament regardait, par la foi, à la croix dans l’avenir tandis que le saint du Nouveau Testament regarde, par la foi, à la croix dans le passé.  Du point de vue de Dieu, Christ a été immolé avant la fondation du monde (1pierre1.20/apocalypse13.8). Dieu appliquait le sang de prospective aux saints de l’Ancien Testament tandis qu’il l’applique rétrospectivement aux saints du Nouveau Testament.

2-l’objet de la foi

La foi qui sauve a toujours Dieu pour objet Romains 9.32-33

3-le contenu de la foi (que doit-on croire pour être sauvé ?

Il faut savoir que l’on est perdu et que :

- Jésus-Christ est Dieu Romains10.9-10

- Jésus est mort  sur la croix à votre place pour vos péchés

- Jésus a été enseveli et il est ressuscité le troisième jour 1Corinthiens15.3-5

4-Relation entre repentance et foi

La repentance est requise pour le salut mais cette exigence n’est pas séparée de la foi.

« Se repentir » signifie changer d’attitude au sujet de

-Dieu

-de vous-même

-de votre besoin de salut,

Ce qui implique un retour vers Dieu et un éloignement du péché. Actes26.20

La repentance et la confiance sont deux aspects de la foi et sont utilisées ensemble dans la Bible. Ex Marc1.14-15 « repentez vous et croyez »

Détournez-vous du péché et tournez vous vers Dieu

5-  Le danger de confondre seigneurie  de Christ et salut

Faut-il reconnaitre pratiquement Jésus comme « «seigneur » (maître) pour être sauvé ? Romains10.9

Reconnaître Jésus comme seigneur équivaut à reconnaître sa divinité, qu’il est Dieu et, de par sa nature, maître (seigneur) de toutes choses. Cela ne suffit pas pour être sauvé. Les démons reconnaissent qu’il est Dieu et maitre de toutes choses et ne sont pas sauvés. Pour être sauvé, il faut recevoir Jésus de manière personnelle dans son cœur par la foi. Jean1.12. Partant de ce fait, nous pouvons parler de la seigneurie de Christ en ce qui concerne sa direction, son contrôle et son influence sur notre vie. Cette reconnaissance pratique de la seigneurie de Christ peut se produire dès la conversion, mais généralement elle apparaît avec le temps. Luc9.23/ Romains12.1/ 1Pierre3.15

La foi en Christ est tout ce qui est demandé pour être sauvé Jean3.16/ Jean17.3/ Actes10.43

Ajouter autre chose que la foi, c’est annuler la grâce de Christ. Galates2.21

Chapitre III-Le processus du salut

I-l’œuvre du père

Même si le salut implique en partie une responsabilité humaine, au départ, c’est Dieu qui a souverainement décrété que les pécheurs se verraient offrir le salut.

1-L’élection

L’élection peut se définir comme l’acte éternel par lequel Dieu, selon son bon plaisir souverain, et sans se fonder sur le moindre mérite de l’un ou de l’autre, choisit un nombre limité d’hommes pour en faire les bénéficiaires de sa grâce exclusive et du salut éternel. L’un des principaux passages au sujet de l’élection concerne Ephésiens1.4 et plus particulièrement cette affirmation de Paul « Dieu nous a élus. L’expression grecque qui traduit le verbe élire signifie « appeler » Dieu a donc choisi des individus qu’il a distingués de la masse.

-Dieu a choisi les croyants pour qu’ils soient en communion avec lui et pour refléter sa grâce dans leur façon de vivre leur vie de rachetés.

.l’élection est basée sur l’exercice de la grâce et de la miséricorde de Dieu, non du mérite personnel de qui que ce soit.

.l’élection reflète la gloire et la bonté de Dieu Ephésiens1.4.

.l’élection met à mal le concept d’une justice relative ou comparative selon lequel certains seraient plus justes que d’autres. Puisque personne ne mérite d’être sauvé, il n’y pas lieu de se plaindre devant Dieu Romains3.9-18 / Jean3.18/Romains9.14-20

.l’élection n’annule pas le besoin d’évangéliser. Paul, qui enseigne l’élection se sentait poussé à prêcher l’évangile 1Corinthiens9.16.

.les élus ne sont pas sauvés s’ils n’ont pas cru Romains1.16/Jean3.16 

-Même si tous les hommes sont condamnés à cause du péché, personne ne va en enfer (punition éternelle) parce que Dieu l’y envoie mais parce qu’il choisit de rejeter la vérité que Dieu lui a révélée ; le Christ. Romains1.18/Jean3.36/Jean8.24/2Théssaloniciens1.5-12 /2Théssaloniciens2.8-12

2-Prédestination

Ce mot n’est pas utilisé dans la Bible au sujet des perdus. Dieu ne prédestine pas certains pour l’enfer et d’autres pour le paradis. La prédestination parle du but ultime de Dieu pour les croyants. Ils sont prédestinés, marqués par Dieu à devenir conformes à l’image de Christ en tant que ses enfants d’adoption. Romains8.28-30/Ephésiens1.5,11/Philippiens3.20-21.

3-Adoption

Le mot adoption signifie être placé en position de fils et décrit les droits et les privilèges, de même que la nouvelle position acquise par le croyant  en christ. Ce  mot provient de la tradition romaine selon laquelle, lors d’une cérémonie officielle, il était conféré  au fils adoptif, tous les droits d’un fils biologique. Au cours de ce rite, il se produisait quatre choses :

-La  personne adoptée perdait tout droit dont il  pouvait jouir dans sa famille biologique, et il acquérait tous les droits d’un fils totalement légitime dans sa nouvelle famille.

-Il devenait donc héritier des biens de son nouveau père

-Toute trace de l’ancienne vie du fils adoptif était totalement effacée. Par exemple, toute dette s’en trouvait remise ; elles étaient effacées comme si elles n’avaient jamais existé.

-Aux yeux de la loi, le fils adoptif devenait le fils de son nouveau père, dans le sens littéral et absolu.

Paul s’est servi de la culture romaine pour décrire le nouveau statut du chrétien.

Par son adoption :

-le chrétien est libéré de son esclavage et il entre dans la liberté et la maturité  en Christ Romains8.15.

- il est libéré de l’esclavage  de la loi pour acquérir le nouveau statut auquel lui donne droit son titre de fils Galates4.5

-il jouit d’une nouvelle relation par laquelle il lui est donné le privilège de s’adresser à Dieu  en l’appelant « Abba ! Père ! »  Romains8.15 /Galates4.6 ; terme d’une grande intimité, celui par lequel un fils s’adresse à son père.

Selon Ephésiens1.5, l’acte de l’adoption révèle de la prédestination, ayant été prononcé de toute éternité mais ne devenant effectif que lorsque la personne croit en Jésus-Christ.

II -l’œuvre du Fils(Jésus-Christ)

La mort de Christ sur la croix avait trois buts :

1-La réconciliation (vis à vis de Dieu)

Réconcilier signifie restaurer ce qui est brisé. Le péché avait brisé la relation de l’homme avec Dieu. Les hommes pécheurs sont séparés de Dieu, étrangers et ennemis de Dieu. En Christ, Dieu a réconcilié le monde et redonné aux hommes la possibilité de retrouver une juste relation avec Dieu. C’est l’homme qui avait besoin d’être réconcilié avec Dieu, non Dieu avec l’homme. 2Corinthiens5.16-21/Romains5.10-11/Colossiens1.21-22

2-La rédemption (vis-à-vis du péché)

Le mot rédemption contient l’idée de rachat ou de relâcher parce qu’un paiement a été effectué. Les perdus sont esclaves du péché et de Satan. Christ sur la croix a payé la rançon pour que les hommes ne soient plus esclaves du péché et de Satan. Marc10.45/Galates4.4-5/Tite2.14/Galates3.13-14/1Pierre1.18/Colossiens1.13-14/Hébreux9.15

3-La propitiation/expiation (vis-à-vis de Dieu)

Le mot expiation ou propitiation parle de couvrir le péché (Ancien testament), effacer le péché (Nouveau testament) ou effectuer le juste paiement à Dieu à cause du péché qui viole son caractère saint. Le péché est une offense à la sainteté de Dieu. La justice de Dieu demande qu’un juste paiement soit effectué pour ce péché ou alors la punition doit être subie. Il faut que Dieu dans sa colère soit rendu « propice », et que sa colère soit apaisée. La mort de Christ sur la croix a constitué le seul paiement suffisant pour satisfaire le Dieu saint. 1Jean2.2/Romains3.25.

De même que le sacrifice d’un animal devait être parfait et sans imperfection pour être acceptable en tant qu’expiation temporaire pour les péchés, de même le sacrifice ultime pour régler les péchés devait être parfait, sans péché.

Par la mort de Christ sur la croix, Dieu a pourvu d’une manière ultime à l’expiation des péchés des hommes par l’aspersion du sang précieux et pur de son fils unique. Hébreux2.17 :1Jean4.10/1Pierre1.18-19

Ainsi Christ par sa mort a réglé le problème de :

-l’esclavage de l’homme par le péché et Satan par la rédemption

-la relation brisée entre l’homme et Dieu par la réconciliation

-l’offense de l’homme a la sainteté de Dieu par l’expiation/la propitiation.

III -l’œuvre du Saint-Esprit

Le Saint-Esprit aussi bien que le Père et le Fils joue un rôle important dans le salut

1-Le Saint Esprit convainc de Péché Jean16.8-11

Le saint Esprit est venu dans le monde non pour agir envers les païens comme des croyants dont il est le consolateur. Il est plutôt venu convaincre les hommes de leur état de péché, les amener à une prise de conscience. C’est vrai qu’il y a plusieurs types de péchés dont le Saint Esprit convainc le pécheur, mais il est surtout venu pour convaincre du péché de l’incrédulité car les pécheurs ne croient pas en Jésus le fils de Dieu offert en sacrifice pour le salut de l’humanité. Le fait de rejeter Jésus comme seigneur et sauveur est l’acte qui conduit à la condamnation éternelle.

 2-.Régénération

Le croyant doit savoir que c’est le Saint Esprit qui est à l’origine de la nouvelle naissance, de la régénération de sa vieille nature. Jésus disait à Nicodème que s’il ne naissait d’eau et d’Esprit, il ne pouvait entrer dans le royaume de Dieu Jean3.5. La première œuvre qu’accomplit l’Esprit dans la vie du croyant est de le faire entrer dans le corps de Christ, le baptiser dans le corps de Christ 1Corinthiens12.13. Nul ne peut être appelé fils de Dieu s’il n a pas l’Esprit de Dieu Romains8.14-17.

3-Purification du péché

Le saint Esprit participe au processus de purification du péché dans la vie du croyant.

Romains2.29/8.13-14

4-Sanctification

C’est le Saint Esprit qui met à part le croyant et le rend saint pour la gloire de Dieu.

1Pierre1.2 /2Téssalonissiens2.13

5-Scelle et garantit le salut du croyant

Tous les croyants sont protégés par l’Esprit Saint qui a été donné comme gage de notre rédemption finale. 2Corinthiens1.21-22/ Ephésiens4.30

6-Donne au croyant l’assurance qu’il est enfant de Dieu et donc sauvé.

Romains8.16 L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfant de Dieu.

7-Le Saint Esprit fait de la vie du croyant sa demeure. 1Corinthiens6.19

Chapitre IV –le résultat du salut

Qu’accomplit le salut pour ceux qui choisissent par la foi de croire en Jésus-Christ et d’accepter son œuvre expiatoire sur la croix.

C’est un nombre illimité de bénéfices qui découle du salut pour le croyant.

1-la justification

Une déclaration légale selon laquelle le croyant n’est pas coupable de péché devant Dieu parce que Christ a payé la punition à sa place et a imputé sa justice au croyant, renversant ainsi l’effet du péché d’Adam. Romains3.21-26/2Corinthiens5.21/Philippiens3.8-9

2-le pardon des péchés

Être pardonné signifie que Dieu ne nous impute plus nos péchés. Les croyants ont été sauvés ou délivrés de leurs péchés, ils ne sont plus sous la condamnation et n’ont plus a affronter la colère de Dieu. Actes10.43/Ephésiens1.7/Rmains8.1 /Jean3.36

3-la régénération

Etre régénéré signifie recevoir une nouvelle vie, être né de nouveau ou né d’en haut. Au moment de la conversion, les croyants reçoivent une nouvelle vie de Dieu et sont de nouvelles créations en Christ. Le croyant est alors vivant pour Dieu au lieu d’être mort dans le péché. Jean1.12-13/Jean3.3-8/Tite3.4-7/2Corinthiens5.17/Romains6.8-11/1Jean5.1/1Pierre1.3

4-la sanctification

Etre sanctifié signifie :

-être complètement lavé du péché 2Pierre1.9/Hébreux9.14

-être rendu saint et juste 1Corinthiens1.30/Ephésiens1.4 /2Corinthiens5.21

-être mis à part pour Dieu et pour son service Romains1.1/Romains15.16

La position du croyant dans la sainteté en Christ est parfaite puisqu’il a reçu la justice de Christ Ephésiens5.3 ; sa sainteté pratique est un processus qui consiste à devenir de plus en plus saint par la puissance de l’Esprit en obéissant à la Parole. Romains8.12-14/Hébreux12.10-14. La sanctification pratique est le processus consistant à être rendu conforme à l’image de Christ dans la vie quotidienne, à la foi dans l’être et dans la conduite.

5-la liberté

Le croyant est libéré de :

-l’esclavage du péché Romains6.17-18

-la condamnation du péché Romains8.1

-la puissance du péché et de la nature pécheresse Romains6.6-12

-la punition du péché Romains6.23

-l’esclavage de la loi Romains7.5-6/Galates5.1,18

-la peur de la mort Hébreux2.14-15

6-la vie éternelle en Christ Jean17.3/1jean510.-12

7-le don du Saint-Esprit

Le croyant  est :

-baptisé dans le corps 1corinthiens12.13

-identifié avec la mort de Christ, son ensevelissement et sa résurrection Romains6.3-5

-habité de façon permanente par l’Esprit 1Corinthiens3.16

-scellé comme garantie de sa rédemption Ephésiens1.13-14

-doté de dons pour le service et l’édification de l’église 1Corinthiens14.12

Le don du Saint-Esprit assure les croyants des bénéfices du salut et les rend capables d’expérimenter pleinement ces bénéfices.

8-transfert dans le royaume de Dieu

Les croyants sont membres du royaume de Dieu après avoir été arrachés du royaume de Satan. Ils sont citoyens des cieux et étrangers dans le monde Philippiens3.20/1Pierre2.11-12/Colossiens1.13/Actes26.18

9-l’adoption en tant qu’enfant de Dieu

Au lieu d’avoir Satan pour père, c’est Dieu qui est le père du croyant avec tous les privilèges attachés à cette filiation. Galates4.1-7/Hébreux4.14-16

10-être déclaré cohéritier de Christ  

Le croyant est destiné à partager avec Christ les promesses de bénédictions que le père a faites au Fils Colossiens1.12/Apocalypses20.4-5

11-être béni de toute bénédiction spirituelle

En Christ, chaque croyant a reçu tout ce qui est nécessaire pour vivre une vie agréable à Dieu Ephésiens1.3/2Pierre1.2-4

12-les croyants sont membres du corps de Christ, l’Eglise Romains6.3/Romains12.3-8/1Corinthiens12.12-14.

Commentaires

Grâce à vous, j'ai pu apprendre beaucoup de choses intéressantes. J'espère en apprendre encore. Je vous félicite pour ces merveilleux partages. Continuez ainsi !

Écrit par : voyance gratuite par mail | 10/09/2014

Je découvre ton blog à l’instant ainsi que le Livre d’or donc un petit mot d’encouragement pour la suite.

Écrit par : voyance gratuite en ligne par mail | 10/10/2014

Merci pour ce très bon site, vraiment un panaché de bonnes et intéressantes idées. Surtout continuez ainsi. Bon courage!

Écrit par : voyance par mail gratuite | 16/02/2015

Ton blog est formidable, travail de grande qualité… Je suis certaine que beaucoup seront d’accord avec moi même s’ils ne prennent pas le temps de te le dire

Écrit par : voyance gratuite par email | 01/04/2015

Les commentaires sont fermés.