topblog Ivoire blogs

17/03/2017

Principes divins pour l'accomplissement de notre destinée prophétique

  De plus en plus, il est fait mention de «  destinée prophétique » dans nos églises. Cela est-il un effet de mode ou une réalité biblique ? Même si de plus en plus, l’expression est utilisée de manière abusive, et les moyens utilisés pour son accomplissement, souvent douteux, il est vrai que la destinée prophétique est une réalité biblique.

   Cette étude nous aidera à comprendre ce que c’est qu’une destinée prophétique et les différents  principes pour son accomplissement.


I -Qu’est-ce la destinée prophétique ?

1-Définition

 La destinée se  définit comme un sort particulier fixé pour une personne ; ce sort constitue l’ensemble des évènements malheureux ou heureux  fixés et proclamés pour une personne par  une divinité, une force extérieure. La destinée peut être définie de manière simple comme l’aboutissement heureux ou malheureux fixé et proclamé sur la vie d’une personne. On peut être destiné à réussir comme à échouer.

 Cependant dans  notre contexte et dans le cadre chrétien, la destinée prophétique, c’est ce que Dieu en Jésus-Christ a déterminé d’avance pour  chaque homme qui  se confierait en lui. La destinée  donc d’un  non chrétien n’est pas la même que celle d’un chrétien. Les deux ne dépendent pas du même Dieu.

2-la destinée prophétique : une réalité biblique

 Si l’expression « destinée prophétique » n’apparait pas de manière explicite dans la Bible, la vie de plusieurs personnages révèle cette vérité. Nous pouvons citer entre autres la vie d’Abraham, Isaac, Jacob, Joseph, Salomon, Jérémie,  Paul, Pierre.  La vie de ces personnages a été impactée par ce que Dieu a décidé et proclamé à leur sujet.

II – Les implications de la destinée prophétique

1-une révélation divine

   Il n’y a pas de destinée sans révélation divine. Avant que nous ne sachions ce que Dieu a fixé pour nous, il se révèle d’abord à nous personnellement.  Une rencontre personnelle avec Dieu, avec christ, est le commencement de toute destinée en Christ. Chaque chrétien doit faire l’expérience personnelle  de la rencontre avec Dieu, l’expérience personnelle de l’acceptation de Christ comme sauveur et seigneur personnelle, l’expérience personnelle de la nouvelle naissance. Chaque chrétien doit pourvoir affirmer qu’il a rencontré Dieu, que Dieu l’aime et qu’il a un plan pour sa vie, qu’à cause du péché, il est séparé de Dieu et destiné à la souffrance et à la mort éternelle, et que Jésus-Christ est la seule solution donnée par Dieu pour qu’il puisse expérimenter l’amour et le plan de Dieu pour sa vie. Il doit pourvoir affirmer qu’il a reçu Christ comme sauveur et seigneur de sa vie et que désormais, sa vie dépend du Christ seigneur de sa vie. Les chrétiens n’expérimentent pas aujourd’hui leur destinée prophétique, simplement parce qu’ils ont fait la rencontre d’un apôtre, d’un prophète, d’un évangéliste, d’un pasteur, d’un docteur et non de Christ, celui qui a affirmé : je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au père que par moi. Jean 14.6. Personne ne peut et ne doit prendre la place de Dieu. On ne prie pas le Jésus que l’apôtre a rencontré et qu’il prie, ni celui que le prophète, l’évangéliste, le pasteur, le docteur ou celui que nos parents prient ; on prie le Jésus que nous avons rencontré et que nous connaissons personnellement. Abraham a rencontré personnellement Dieu, Genèse 12.1-3, Jacob : Génèse31.3, 11-13 ; Moïse : Exode3.1-6 ; Jérémie : Jérémié1.4-10 ; Pierre, André,   Jean, Jacques : Matthieu4. 17-22 ; Paul : Actes9 et Actes22. Dans Jean4.42, voici ce qu’ont affirmé les samaritains à la femme samaritaine au sujet de Jésus ; « et ils disaient à la femme, ce n’est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons, car nous avons entendu nous-mêmes et nous savons que celui-ci est le sauveur du monde ».

La rencontre avec le seigneur est très importante dans la destinée d’une personne. Et cette révélation est toujours suivie d’une parole ou d’une promesse personnelle.

2- La parole ou promesse personnelle

 La parole ou la promesse, c’est ce que Dieu veut accomplir dans notre vie, ce que Dieu voudrait qu’on devienne, le but qu’il veut atteindre avec nous. La parole ou la promesse, c’est le contenu de notre destinée. A travers les passages mentionnés plus haut, nous constatons que la révélation est toujours suivie de promesses et de paroles bien précises qui ont déterminé l’existence de tous les personnages qui ont fait la rencontre du seigneur. A la conversion de tout véritable chrétien,  Dieu se révèle et adresse toujours une parole précise à celui qui a accepté le Christ. Cependant la manière dont Dieu se révèle et les promesses  diffèrent d’un chrétien à l’autre.

Les révélations et les promesses se font par :

-par la Bible (lecture et méditation de la parole de Dieu) Josué1.8

-par une voix audible 1Samuel 3.1-11/16.12/Exode19.19

-par une voix intérieure ou conviction Romains14.5, 23

-par une théophanie (apparition divine sous forme physique) Genèse18.17-22

-par une vision spirituelle Actes10.9-15/ Actes16.9 /Genèse15.1

-par des songes Genèse37.5-10

-par une manifestation physique symbolique Actes21.11

 Cette étape de la vie du croyant est très importante car toute sa vie en dépend, c’est selon la parole du seigneur qu’il  vivra.  Alors que doit faire le croyant pour que ce  que le seigneur  a arrêté pour lui puisse s’accomplir ?

III- les principes  pour l’accomplissement de notre destinée prophétique

1-La séparation

Le premier acte que le chrétien doit poser pour rentrer dans sa destinée, c’est la séparation. Cela implique :

-Une séparation d’avec la maison de nos parents Genèse 12.1-2

  Il est question d’une séparation d’avec les dieux du pays, de région, de groupe ethnique et de famille. Le croyant doit faire des prières de renoncement ; il doit renoncer aux dieux de famille (père, mère), de groupe ethnique, de région et du pays. Il est important de savoir qu’il y a e des esprits méchants spécifiques  chargés de contrôler les familles,  les groupes ethniques, les régions et les pays. Le croyant doit renoncer ouvertement à toutes ces divinités adorées dans nos pays, régions, groupes ethniques et familles. Abraham a été appelé à quitter sa patrie et sa famille pour pouvoir  expérimenter le plan de Dieu pour sa vie. Cette séparation concerne également les coutumes, les pratiques et les traditions de nos familles qui ne glorifient pas le seigneur. Si sous la nouvelle alliance, cette séparation est plus spirituelle que charnelle, il n’est pas à proscrire que dans certains cas, la séparation doit être charnelle, physique comme nous le constatons dans la vie de nombreux personnages bibliques. Certains y ont même été contraints. Jacob, Joseph, Moïse. Le chrétien est appelé à renoncer aux Dieux que les parents ont adorés et dans des cas extrêmes à quitter  la maison, la région et même le pays pour expérimenter le plan de Dieu pour leur vie.

Après cette étape, le chrétien doit passer à une autre phase de la séparation : la compagnie ou fréquentation.

- Séparation d’avec certains compagnons et fréquentations Genèse13.15

  Il y a certaines personnes qui constituent des obstacles à l’accomplissement de notre destinée. Il faut s’en séparer. LA Bible ne dit-elle pas que les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs 1Corinthiens 15.33. Abraham a eu à se séparer de Loth, son neveu. Tant que vous aurez certaines personnes dans votre sillage dont les attitudes et les pensées vous détournent de l’essentiel, vous n’expérimenterez jamais le plan de Dieu pour votre vie. Loth constituait un obstacle pour Abraham, il s’en est séparé. Ainsi le croyant sera obligé pour l’accomplissement de sa destinée, de se séparer du petit ami ou de la petite amie, de la maitresse, de l’homme marié ou de la femme mariée, de certains amis ou fréquentations et même de certains parents.

Loth, c’est aussi le symbole de la chaire et ses désirs dont il faut s’en séparer.

-Séparation d’avec la chair et ses désirs (le péché) 2Corinthiens6.17-18 ; 2Corinthiens7.1

   Notons qu’il est impossible pour Dieu de bénir pleinement ses enfants, s’ils vivent dans le péché, dans le compromis et dans la complicité avec le mal. C’est pourquoi, le chrétien doit se séparer des désirs, des motifs et des actes conformes au monde dont le sens moral est perverti. Lire Galates5.19-24.

Après le principe de la séparation, L’étape suivante qui nous conduit à notre destinée, c’est le changement  de nom ou l’acquisition d’un nouveau nom.

2- Changement de nom ou acquisition d’un nouveau nom

 Ce principe ne s’applique pas à tout  le monde, mais aux personnes qui portent  des noms qui très souvent sont des noms porteurs de vibrations ou d’énergies négatives comme les noms  proverbiaux, les noms de certains parents vivants ou décédés, les noms de sources d’eau, de montagnes, de collines, de forêts, de génies , de bois, de masques ,d’idoles et de fétiches, d’animaux terrestres comme marins et mêmes de certains acteurs et joueurs . Ces noms constituent des blocages à l’accomplissement de la destinée des personnes qui les portent.  Dans ces circonstances, le changement ou le rajout d’un nom biblique inspiré par Dieu s’impose, dans le but de neutraliser l’énergie ou la vibration négative produite par les démons cachés derrière les noms donnés par  les parents.  Dans la Bible, certains personnages ont expérimenté  ce phénomène. Nous pouvons citer entre autres : Abraham Genèse17.1-5 ; Sara Genèse17.15 ; Jacob Genèse 32.28, Simon Pierre Jean1.41-42.

 Il faut cependant éviter de tomber dans le fanatisme et la mode comme beaucoup de chrétiens qui souvent dans la chaire et sans révélation divine se donnent des noms fantaisistes pour  satisfaire leur égo. Cela, il faut le dire n’est d’aucune utilité.

Le principe suivant qui nous conduit à notre destinée prophétique, c’est le principe de la foi agissante et persévérante. 

 

3- La foi agissante et persévérante Jacques2.14-24

C’est l’étape où le chrétien doit se lever et agir en plaçant sa confiance en Dieu, il doit se jeter à l’eau. La destinée d’un homme ne s’accomplira jamais s’il demeure assis, paresseux, sans initiative et sans audace. Dieu a sa part dans l’accomplissement de notre destinée et nous avons notre part. Dieu n’accomplira pas à la place d’un homme ce que sa force, son intelligence et ses capacités humaines peuvent accomplir. Dieu ne fera jamais pour nous ce que nous pouvons faire. Dieu n’ira pas à l’école à notre place, il n‘étudiera pas à notre place, il n’ira pas composer à notre place, il n’ira pas labourer le champ semer et moissonner à notre place, il n’ira pas déposer nos dossiers dans les entreprises et chercher du travail à notre place ; Dieu ne se réveillera pas tôt le matin et ne se couchera pas tard le soir et ne se privera encore moins de sommeil à la place de qui que ce soit.   Dieu intervient lorsque la chose est au-delà de nos forces. Le chrétien sera poussé à faire des choix difficiles et très souvent dans des conditions éprouvantes ; faire la volonté de Dieu, se compromettre ou s’assoir. Le chrétien dans ces circonstances ne doit pas perdre de vue les promesses à lui faites par Dieu. Il doit persévérer tout en demeurant connecté à Dieu. Cela exige de sa part fidélité, obéissance et intégrité (foi).

-Fidélité

 Le chrétien doit rester fidèle à Dieu. Beaucoup de personnes ont abandonné la foi chrétienne et espère encore en l’accomplissement des promesses de Dieu dans leur vie. C’est illusoire de croire que cela est possible. Proverbes28.20 dit ceci ; un homme fidèle est comblé de bénédictions, mais celui qui a hâte de s’enrichir ne reste pas impuni. Le chrétien doit rester fidèle à Dieu et ne doit pas se prostituer avec d’autres dieux.

-Obéissance

 C’est  se soumettre à Dieu et mettre en pratique ce qu’il nous a prescrit. Dans la Bible, il y a de nombreuses promesses rattachées à l’obéissance à la parole de Dieu. Lire Deutéronome28.1-14 ; Josué.18

-Intégrité

    Le chrétien doit être un homme irréprochable, qui ne se compromet pas à cause des difficultés de la vie. Il ne doit pas prendre de raccourcis. Joseph, Job et bien d’autres personnages bibliques sont restés intègres dans les épreuves. Jacques 1.12  dit ceci : heureux l’homme qui  endure les épreuves, car après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie que Dieu réserve à ceux qui l’aiment. Le chrétien doit de ce fait cultiver la patience et la persévérance. Car le chemin qui nous mène à notre destinée est parfois parsemé d’embuches et de difficultés. Il faut garder la foi, croire que le Dieu qui nous a fait les promesses est capable de les accomplir.

   Cette foi en Dieu doit pousser le chrétien à poser des actes pour toucher le cœur de Dieu ; L’offrande sacrificielle sous forme d’alliance

4- L’offrande sacrificielle sous forme d’alliance Genèse 22.1-18

 Il s’agit ici de quelque chose de précieux, de  couteux que le seigneur nous réclame. Cette offrande doit paraitre comme un sacrifice que nous faisons. Cela ressort à travers l’acte d’Abraham qui n’a pas refusé de donner le fils de la promesse Isaac en sacrifice à l’éternel son Dieu ; ce fils qu’ils recherchaient lui et sa femme Sahara depuis plusieurs années, ce fils qualifié d’unique qu’il aimait. Dieu éprouvait ainsi Abraham pour voir s’il pouvait l’aimer plus que toute autre chose au point de lui offrir ce qu’il avait de plus précieux. Et cette épreuve avait pour but de confirmer les promesses à lui faites par Dieu. L’offrande sacrificielle est d’une haute portée, car elle permet non seulement à Dieu de confirmer ses promesses à notre égard, mais bien plus, elle le pousse  à les réaliser. C’est en cela qu’elle prend la forme d’une alliance. Cette offrande, une fois faite, sera comme une alliance personnelle contractée avec Dieu dont il s’en souviendra pour agir. Notons que cette offrande ne peut remplacer le fondement de toutes véritables alliances personnelles en christ, qu’est l’offrande du corps et du sang de Jésus-Christ symbole de notre alliance avec Dieu, nous donnant d’être ses enfants.   Christ à déjà posé le fondement, en s’offrant lui-même. Il s’agit donc pour le chrétien en plus de  recevoir Christ comme seigneur et sauveur,  de lui démontrer par l’offrande sacrificielle que nous  l’aimons plus que tout. Le Dieu que nous adorons est le Dieu des alliances ; c’est lui qui initie les alliances et non l’homme. Ce n’est pas Abraham qui a pris l’initiative d’offrir Isaac en sacrifice à l’éternel. Mais c’est l’éternel qui le lui a demandé. C’est pourquoi l’offrande que le chrétien doit faire, si elle doit prendre la forme d’une alliance, doit être inspirée  par Dieu. Le chrétien doit avoir la conviction que c’est Dieu qui lui réclame cela personnellement. Et le cas de l’un, n’est pas le cas de l’autre. A l’un Dieu peut réclamer une maison, à l’autre une voiture ; à l’un il peut réclamer une forte somme à l’autre, l’abandon total du travail pour le service de  Dieu. L’offrande sacrificielle n’est pas la même pour tous, elle diffère d’un individu à l’autre. Comme mentionné plus haut, les moyens par lesquelles Dieu nous révèle l’offrande sont les mêmes ;

-par une voix audible

-par une voix intérieure ou conviction

-par une théophanie (apparition divine sous forme physique)

-par une vision spirituelle

-par un don de prophétie sous forme prophétique dont le contenu est la parole de sagesse. Actes20.23/ Actes21.4

-par des songes

Avec l’offrande sacrificielle, nous pouvons avoir l’assurance de la présence de Dieu à nos coté pour l’accomplissement de notre destinée. Cependant, un dernier principe se révèle nécessaire dans le processus de l’accomplissement : le combat spirituel

5- Le combat spirituel ou la prière Ephesiens6.10-18

 Le combat spirituel s’impose au chrétien. Car le chrétien a en face  un ennemi qui s’oppose à lui pour l’empêcher d’atteindre le but pour lequel Dieu l’a sauvé ; Satan et ses agents. Ainsi le chrétien aura à combattre pour dégager l’ennemi chaque fois qu’il se dressera sur son chemin afin d’avancer. Mais ce combat, c’est par la prière que nous le menons. Le chrétien peut dans ce combat compter sur le secours divin à cause des principes précédents qu’il aura respectés. Notons  que l’enfant de Dieu doit faire  face à de nombreux ennemis : les principautés, les puissances, les dominateurs de ces ténèbres, les esprits méchants, dans les lieux célestes.  Ne croyons pas que parce que nous sommes devenus enfants de Dieu, le diable nous laissera en paix. Il nous mènera toujours la guerre, mais nous avons l’assurance de notre victoire si nous engageons le combat, Car nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés : Jésus-Christ notre sauveur et seigneur. Que dirons donc à ce propos, si Dieu est pour nous, qui pourra contre nous Romains8.31. Le chrétien doit donc avoir une vie de prière régulière, intense et équilibrée. Il doit veiller à cela avec une entière persévérance.

  Pour conclure, nous voulons simplement rappeler ce verset du livre de Jérémie chapitre29 verset11 qui dit : Car je connais, moi, les pensées que j'ai pour vous, dit l'Eternel, pensées de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et une espérance. Dieu a un plan pour la vie de chaque chrétien, mais ce plan ne peut s’accomplir que si nous mettons en pratique les principes divins. Terminons par cette déclaration de Paul, pleine de sens en romains8.28. Mais nous savons que toutes choses concourent au bien de ceux. Qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. 29. Parce que ceux qu'il a préconnus, il les a aussi prédestinés à être conformes à l'image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né entre plusieurs frères ; 30. Or ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés ; or ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

 Puisse le tout puissant vous aider à devenir ce à quoi il vous a prédestiné. Shalom !

 

 Pasteur Josué N’goumissa Patrice

 

 

 

 

 

 

    

Commentaires

Pasteur , que Dieu que servez fidèlement continue de déverser en vous la connaissance de sa Parole par le biais du Saint Esprit en vous , sur votre famille , sur votre église et sur tout le monde entier au Nom puissant de Jésus Christ.
Vraiment j'ai été impacté par vos aux enseignements et gloire soie rendu à JESUS Christ.

Soyez benis sur le plan financier et matériel et que des portes s'ouvres à nous aussi pour aider dans cette tache benie au Nom de Jesus. Merci à Vous . Eugene de la Cote d'Ivoire

Écrit par : Poley Nianzou Eugene | 12/06/2017

Écrire un commentaire