topblog Ivoire blogs

13/02/2010

Le don des langues et le baptême de l’Esprit : Un seul tout, ou deux réalités distinctes ?

Le baptême de l’Esprit, si l’on s’en tient encore aux Écritures, est non seulement accessible pour tous les croyants, mais obligatoire, car Dieu ne fait pas deux catégories de croyants ; le Saint-Esprit ne crée pas d’élite chrétienne spirituelle, et ne fait pas de favoritisme. Tous ont accès à la puissance du Saint-Esprit. Mais en est-il ainsi du don des langues, qui n’est qu’un don spirituel parmi tant d’autres, dons que le Saint-Esprit distribue à ceux qu’Il désire, selon sa souveraineté et sa connaissance de toutes choses ? La réception d’un don spirituel est un outil que le Seigneur accorde pour Le servir. Une quantité de versets, comme nous le verrons au fil des chapitres, nous indiquent clairement que certains croyants recevront ce don (parler en langues) en même temps que le baptême de l’Esprit, d’autres non.

Lire la suite

Le don des langues est-il accordé à tous ?

Si l’on s’en tient aux Écritures elles-mêmes, et aux versets 100% clairs qui suivent, il me semble que nous n’ayons pas vraiment le choix, et que nous ne pouvons que répondre « non » à la question posée ci-haut, sous peine de faire Dieu menteur ! Comme pour tous les autres dons, le parler en langues ne serait donc pas nécessairement attribué à tous les croyants, puisque le Saint-Esprit les distribue de façon variable aux différents membres du corps de Christ, quand Il veut, comme Il veut et à qui Il veut…(Voir 1 Corinthiens 12 : 14 à 22)

Lire la suite

11/02/2010

Exemples de rhémas ou la parole personnelle de Dieu dans la Bible

Il y a tout au long de la Bible des centaines de versets qui démontrent que la Parole de Dieu doit devenir personnelle et vivante pour qu’Il puisse atteindre certains objectifs précis dans la vie de chacun. Et il y a des centaines de versets qui sont eux-mêmes des rhêmas, des paroles personnelles à des individus en relation et en marche avec Dieu. Nous n’en citerons ici que quelques-uns, qui pourront nous aider à demeurer dans l’attitude du serviteur qui écoute…

Lire la suite

10/02/2010

La parole de l'Esprit de Dieu à l'esprit de l'homme

Dieu nous parlera la plupart du temps en illuminant sa parole écrite, lorsque nous lisons la Bible. Il peut ainsi rencontrer nos besoins, répondre à nos préoccupations de la vie courante, et diriger notre marche spirituelle. Mais Dieu peut aussi parfois parler directement à notre esprit. Des milliers de témoignages dignes de confiance et provenant d’une foule de témoins des derniers siècles le démontrent très clairement. Par exemple, si je n’ai pas ma Bible avec moi , et que je me trouve dans une situation où je dois connaître la volonté de Dieu pour prendre une décision immédiate, Dieu pourra me donner une parole ou une conviction soudaine dans le cœur, pour me venir en aide. Il pourra aussi utiliser une autre personne ou un autre moyen; c’est lui qui décide comment me répondre et me parler (des exemples dans la Bible montrent que Dieu a déjà parlé par l’intermédiaire d’anges, et même une fois par l’intermédiaire d’un âne!).

Lire la suite

08/02/2010

La Connaissance de la volonté de Dieu

Si prier est parler à Dieu, et que l’on doit prier selon la volonté de Dieu pour toutes choses (petites et grandes), il nous faut donc connaître quelle est cette volonté dans les différents domaines de notre vie ou de celle de l’Église. Pour cela, il nous faudra souvent entendre la voix de Dieu de façon claire et précise. Prier devient alors « prier la prière de Dieu », à laquelle Dieu donnera un exaucement certain, puisque c’est ce qu’il veut…C’est bien ce qui se produit dans Luc 1 :38, quand Marie, qui vient de recevoir une parole personnelle (le mot rhêma est utilisé), fait alors une prière de foi : « …Je suis la servante du Seigneur; qu’il me soit fait selon ta parole!… » Marie vient de recevoir de la part de Dieu (qui a utilisé un ange pour cette fois-là) un rhêma, une parole personnelle, qui ne valait que pour une seule femme dans toute l’histoire de l’humanité, elle seule, et pour aucune autre personne. Cette parole « entendue » a produit chez Marie une réponse immédiate. Ce rhêma, maintenant inséré dans la Bible, est devenu pour nous un logos, une parole générale. Marie a répondu à une parole précise, pas à un principe biblique, ni même à une parole générale dont elle pouvait avoir la connaissance. Pour Marie, le logos (compris dans l’Ancien Testament = prophétie concernant une vierge qui donnerait naissance au Messie) est devenu rhêma, et pour nous, le rhêma à Marie est devenu logos! Nous avons chacun un cheminement particulier et différent, c’est pourquoi nous devons tous entendre la voix personnelle de Dieu à notre égard.

Lire la suite

10/12/2009

LA parole générale et la parole personnelle de Dieu (suite)

Prenons maintenant le verset d’Éphésiens 6 :17 : «…Prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit , qui est la parole de Dieu. » Ici, c’est le mot rhêma  (parole personnelle) qui est utilisé dans le Nouveau Testament grec. Contrairement à ce que l’on a souvent pensé et enseigné dans l’Église, il ne s’agit pas là de la parole de Dieu en général dont il est question, de la Bible écrite en général (logos), mais plutôt de la parole personnelle reçue de Dieu, dans notre communion avec lui. C’est cette parole personnelle qui donne la force, l’encouragement, l’assurance et la puissance au croyant. Une parole (soudaine, spontanée) reçue de Dieu est comme une épée : elle éloigne l’ennemi, le doute, appelle la guérison, la délivrance, donne la foi, chasse un démon, opère un miracle, déplace une montagne…La parole écrite comme telle (la Bible), si elle demeure essentiellement doctrinale, conceptuelle, intellectuelle, ne crée pas cette foi et ne change pas le cœur du croyant de façon décisive. On aura beau la lire et la relire, la répéter (ça peut même devenir une sorte de pensée positive), et même l’apprendre par cœur, si elle reste théorique et cérébrale, elle restera sans effet réel et pratique, comme morte (« la lettre tue, l’Esprit vivifie »). La parole de Dieu qui ne va pas au-delà de l’intellect ne peut procurer ni révélation véritable, ni eau, ni nourriture, ni vie…Notre blocage, souvent, peut provenir de notre état d’esprit, de notre ouverture de cœur, de la position théologique face à la parole de Dieu que nous avons reçue des hommes, des buts inavoués ou cachés qui nous motivent à la lire, etc. La Parole de Dieu est comme un combustible; sans l’étincelle de l’Esprit, elle demeure lettre morte. C’est pourquoi il est si important de « recevoir » et de vivre la Parole de façon réelle dans nos vies. D’ailleurs, qui n’a pas expérimenté cette situation et ne s’est pas exclamé un moment donné : « Ça fait 50 fois que je lis ce verset, mais aujourd’hui il est devenu si clair et si brillant pour moi, comme réchauffant et touchant mon cœur directement; c’est la première fois que je le comprends vraiment…»! C’est toujours ce qui arrive quand le logos devient un rhêma…

Lire la suite