topblog Ivoire blogs

24/02/2010

Pour un vrai réveil…

Nous devons donc nous efforcer de ne pas toujours cataloguer, expliquer, ériger en doctrines, traditions et recettes, les différentes œuvres et interventions de Dieu. Ne cherchons pas à toujours comprendre avec notre intelligence les voies et les actions de Dieu, qui sont au-delà de notre portée…D’autre part, demandons à Dieu le discernement spirituel pour refuser et nous éloigner des débordements et des mélanges, qui portent atteinte à sa gloire et à sa sainteté: mélange de foi et de sentimentalisme ; mélange de foi et de pensée positive humaniste ; mélange de foi et de visualisation, technique ésotérique provenant du « Nouvel Age » ; mélange de foi et de thérapie de groupe (psycho-émotionnel) ; mélange de religion et de mondanité (satisfaction de la chair) ; mélanges, mélanges, chefs d’œuvre de Satan, pour saper la puissance et la crédibilité de l’Église du Seigneur. Nous devons aussi résister à la tentation de refaire, de revivre ou d’imiter une expérience vécue à un moment précis par une personne ou un groupe de personnes. À toutes les fois que nous portons plus d’attention à une expérience qu’à « Dieu lui-même », cela emmène des pratiques burlesques dans l’Église. Toute démonstration physique, non surnaturellement et spontanément poussée par le Saint-Esprit, à l’intérieur d’un « culte » ou d’une réunion, met le focus sur la personne humaine et non sur Dieu.

Lire la suite

19/02/2010

Dieu utilise le don des langues de façon variée et souveraine

Tout en évitant d’en faire une idole, il ne faut pas non plus se méfier indûment du don des langues, sous prétexte que Satan peut aussi livrer une « copie » de ce don à ses disciples à lui ; allons-nous refuser les miracles de Jésus sous prétexte que le diable peut aussi produire de la contrefaçon par « son ivraie » ? Allons-nous refuser le surnaturel de Dieu parce que Satan possède aussi une certaine puissance surnaturelle, des « puissances d’égarement » ? Avons-nous oublié que Satan et ses anges sont sous le contrôle de Dieu et même deviennent son marchepied ? Jésus ne nous a-t-il pas dit que si nous demandions à notre Père un pain, qu’Il ne nous donnerait pas une pierre ? Dieu aime varier son action à l’infini. Par exemple, à la Pentecôte, des langues de feu sont apparues sur la tête des disciples ; puis ensuite, cela ne semble plus être arrivé…Plus loin, il est écrit que les gens étaient guéris en touchant le vêtement de Paul…Dieu veut justement éviter que nous fassions des recettes, des doctrines, des traditions. Dieu peut agir de mille et une façons différentes ; Il n’est prisonnier d’aucune méthode, recette ou situation…

Lire la suite

La vie chrétienne : Où sont les priorités ?

Le don des langues (tout comme n’importe quel autre) ne doit pas être un « veau d’or », élément d’idolâtrie, d’orgueil et de division. Il faut éviter les dangers qui nous guettent dans notre manière de rechercher les dons et bénédictions du Saint-Esprit :

Lire la suite

Histoire de la théorie du signe du baptème du Saint esprit

Cette idée (apparue au 20e siècle) qui veut que le don des langues soit le signe du baptême de l’Esprit, est devenue comme une sorte de formule sacramentelle…Comment une idée aussi particulière et nouvelle a-t-elle pu surgir après 1900 ans de christianisme ? La réponse est la même que pour toutes les autres erreurs qui se sont glissées depuis le début de l’Église : c’est ce qui arrive lorsque l’homme cherche à expliquer ce qu’il voit au lieu de s’en tenir à la vérité biblique dans son ensemble.

Lire la suite

15/02/2010

De l’usage du don des langues…

Le parler en langues, généralement, d’après les versets qui suivent, ne doit pas être utilisé dans les réunions de l’assemblée, mais plutôt dans le culte personnel du croyant. Il est clair, en effet, par tous les enseignements de Paul, que le don du parler en langues est accordé pour le culte personnel surtout, et non pas pour un usage en public, à moins que la langue soit comprise par un non-croyant visiteur ou étranger, ou qu’il y ait interprétation du message. Sans une de ces deux conditions, l’apôtre Paul demande de ne pas parler en langues à haute voix dans l’église, puisque personne de toute façon ne comprend rien ; l’église alors n’est pas édifiée mais dérangée. Évidemment, ceux qui ont reçu le don de parler en langues peuvent prier dans leur cœur ou tout bas ; cela est agréable à Dieu et ne dérange pas les autres. Nous savons tous, en effet, que Dieu n’est pas sourd ! Mais allons voir ce que l’Écriture nous dit de faire avec le parler en langues…

Lire la suite

13/02/2010

Le don des langues est-il accordé à tous ?

Si l’on s’en tient aux Écritures elles-mêmes, et aux versets 100% clairs qui suivent, il me semble que nous n’ayons pas vraiment le choix, et que nous ne pouvons que répondre « non » à la question posée ci-haut, sous peine de faire Dieu menteur ! Comme pour tous les autres dons, le parler en langues ne serait donc pas nécessairement attribué à tous les croyants, puisque le Saint-Esprit les distribue de façon variable aux différents membres du corps de Christ, quand Il veut, comme Il veut et à qui Il veut…(Voir 1 Corinthiens 12 : 14 à 22)

Lire la suite