topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10/12/2009

LA parole générale et la parole personnelle de Dieu (suite)

Prenons maintenant le verset d’Éphésiens 6 :17 : «…Prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit , qui est la parole de Dieu. » Ici, c’est le mot rhêma  (parole personnelle) qui est utilisé dans le Nouveau Testament grec. Contrairement à ce que l’on a souvent pensé et enseigné dans l’Église, il ne s’agit pas là de la parole de Dieu en général dont il est question, de la Bible écrite en général (logos), mais plutôt de la parole personnelle reçue de Dieu, dans notre communion avec lui. C’est cette parole personnelle qui donne la force, l’encouragement, l’assurance et la puissance au croyant. Une parole (soudaine, spontanée) reçue de Dieu est comme une épée : elle éloigne l’ennemi, le doute, appelle la guérison, la délivrance, donne la foi, chasse un démon, opère un miracle, déplace une montagne…La parole écrite comme telle (la Bible), si elle demeure essentiellement doctrinale, conceptuelle, intellectuelle, ne crée pas cette foi et ne change pas le cœur du croyant de façon décisive. On aura beau la lire et la relire, la répéter (ça peut même devenir une sorte de pensée positive), et même l’apprendre par cœur, si elle reste théorique et cérébrale, elle restera sans effet réel et pratique, comme morte (« la lettre tue, l’Esprit vivifie »). La parole de Dieu qui ne va pas au-delà de l’intellect ne peut procurer ni révélation véritable, ni eau, ni nourriture, ni vie…Notre blocage, souvent, peut provenir de notre état d’esprit, de notre ouverture de cœur, de la position théologique face à la parole de Dieu que nous avons reçue des hommes, des buts inavoués ou cachés qui nous motivent à la lire, etc. La Parole de Dieu est comme un combustible; sans l’étincelle de l’Esprit, elle demeure lettre morte. C’est pourquoi il est si important de « recevoir » et de vivre la Parole de façon réelle dans nos vies. D’ailleurs, qui n’a pas expérimenté cette situation et ne s’est pas exclamé un moment donné : « Ça fait 50 fois que je lis ce verset, mais aujourd’hui il est devenu si clair et si brillant pour moi, comme réchauffant et touchant mon cœur directement; c’est la première fois que je le comprends vraiment…»! C’est toujours ce qui arrive quand le logos devient un rhêma…

Lire la suite

La parole générale et la parole personnelle de Dieu

Il existe dans le Nouveau Testament grec (les documents originaux à partir desquels nous faisons nos traductions) deux mots principaux pour désigner la parole de Dieu : les mots logos et rhêma. Or, nous savons que les mots choisis et insérés dans la Bible pour expliciter la pensée de Dieu revêtent une grande importance, et que chaque mot comporte une nuance, un sens propre, pour mieux exprimer une réalité spirituelle spécifique. Par exemple le mot logos est employé dans les versets suivants : Matthieu 13 :19 ; Jean 1 :1 ; Actes 2 :41 ; Actes 4 : 31 ; Actes 6 :7 ; Actes 10 :36 ; Actes 17 :11 ; 2 Cor. 2 :17 ; Éphésiens 1 :13 ; Colossiens 1 :5 ; Tite 2 :8, etc…

Pour sa part, le mot rhêma est utilisé dans les versets suivants : Matthieu 4 :4 ; Luc 1 :38 ; Luc 5 :5 ; Luc 22 :61 ; Jean 6 :68 ; Jean 17 :8 ; Actes 11 :16 ; Romains 10 : 8 ; Romains 10 :17 ; Éphésiens 5 :26 ; Éphésiens 6 :17 ; Hébreux 6 : 5, etc… Quelle est la nuance de sens, la différence subtile, l’intention de Dieu, pour cet emploi de deux mots différents pour désigner sa Parole? C’est ce que nous allons tenter de découvrir de la façon la plus claire possible, avec l’aide de Dieu.

Lire la suite

05/12/2009

Quel modèle de vie pour le croyant d’aujourd’hui ?

Les disciples ont pour la première fois été appelés chrétiens à Antioche par le  peuple à cause de leur comportement qui était semblable à celui de Jésus-Christ. Ils menaient une vie  à l’image de celle de Christ et tout le peuple les louait et les admirait. Aujourd’hui, le chrétien s’est conformé au siècle présent de sorte qu’on  n’arrive plus à faire la différence entre la vie chrétienne et la vie mondaine. Alors il est impérieux pour les chrétiens de retourner à la source afin de restaurer leur identité. Le chrétien c’est celui qui agit comme le Christ ; c’est-à-dire un petit christ. Jésus Christ est alors le modèle que le chrétien doit copier ; il doit être à l’image de Christ.

Lire la suite

19:50 Publié dans Exhortation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enseignement

La nouvelle naissance

1 Parmi les Pharisiens, il y a un homme appelé Nicodème. C’est un chef juif.

2  Il vient trouver Jésus quand il fait nuit. Il lui dit: «Maître, nous le savons, Dieu t’a envoyé pour nous enseigner. Personne ne peut faire les signes étonnants que tu fais si Dieu n’est pas avec lui.»

3  Jésus lui répond: «Je te le dis, c’est la vérité, personne ne peut voir le Royaume de Dieu, s’il ne naît pas de nouveau.»

4  Nicodème dit à Jésus: «Comment est-ce que quelqu’un peut naître quand il est vieux? Est-ce qu’il peut retourner dans le ventre de sa mère et naître une deuxième fois?»

5  Jésus répond: «Je te le dis, c’est la vérité, personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu, s’il ne naît pas d’eau et d’Esprit.

6  Ceux qui sont nés d’un père et d’une mère appartiennent à la famille des humains. Et ceux qui sont nés de l’Esprit Saint appartiennent à l’Esprit Saint.

7  Ne sois pas étonné parce que je t’ai dit: "Vous devez naître de nouveau."

8  Le vent souffle où il veut, et tu entends le bruit qu’il fait. Mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. C’est la même chose pour tous ceux qui sont nés de l’Esprit Saint.»

Lire la suite

30/11/2009

Sixième chapitre : Le culte des anges…

Il est remarquable que le Seigneur, dans tout le Nouveau Testament, demeure très discret par rapport à Satan, ses démons, leur hiérarchie et leur royaume; et c’est la même chose au sujet des « bons anges », qui sont (dans le monde invisible) de fidèles serviteurs de Dieu. La Bible nous dit bien que Dieu dispose de ses anges en notre faveur, mais elle n’en dit pas vraiment plus, et  nulle part elle nous demande d’essayer de les voir, de connaître leur activité et de communiquer avec eux. Le Seigneur veut que nous regardions à Lui, que nous gardions les yeux fixés sur Jésus, et non sur les créatures angéliques, qu’elles soient démoniaques ou fidèles à Dieu. Nous n’avons pas à nous préoccuper indûment de la présence ni des démons ni des anges,  mais à rechercher la présence de Dieu et à recourir à lui pour toutes choses. Il nous a déjà tout donné en Jésus (Romains 8 :32 à 34). Nous n’avons qu’à résister à tout ce qui vient du méchant, sans nous préoccuper de le voir, le connaître, le chasser…Dieu veut avoir toute la place dans notre cœur ; il ne veut pas y partager la vedette avec les démons, ni même avec ses propres anges…N’a-t-il pas dit dans la Bible qu’il ne donnerait pas sa gloire à qui que ce soit? – Ésaïe 42 :8 : « Je suis l’Éternel, c’est là mon nom ; et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles ».

Lire la suite

Cinquième chapitre : Conséquences chez les croyants de ces doctrines de

Cette emphase mise sur les démons, et cette habitude de les chasser d’une manière généralisée chez les croyants, vont avoir les conséquences suivantes :

Lire la suite