topblog Ivoire blogs

18/06/2010

L’œuvre et le ministère du Saint Esprit troisième partie

L’œuvre et le ministère du Saint Esprit dans le futur (Millenium).

Nous avons affirmé dans les études précédentes que l’Église est née avec l’avènement du Saint Esprit le jour de la Pentecôte. C’est dire que l’Église et le Saint Esprit sont intimement liés. C’est pourquoi plusieurs se demandent si le Saint Esprit continuerait d’agir après l’enlèvement de l’Église ? Et bien selon les Écritures, le Saint Esprit continuera d’agir après l’enlèvement comme il le faisait avant la Pentecôte et dans l’Ancien Testament.

Lire la suite

15/06/2010

L’œuvre et le ministère du Saint Esprit deuxième partie

L’œuvre et le ministère du Saint Esprit pendant l’ère de l’Église.

Cette partie de l’étude prend en compte la période qui part de la pentecôte jusqu’à nos jours et pendant l’ère de l’Église.

Il est important de noter que l’Esprit qui avait été promis dans le livre de Joël 1 : 28-29 et dont le seigneur Jésus avait annoncé la venue Actes1.8, a été répandu sur les disciples le jour de la Pentecôte Actes 2.1-4. La Pentecôte désigne le cinquantième jour au début de l’été et représentait la fête de la moisson ou des semailles. L’œuvre de l’Esprit fut tellement significative à cette époque que les théologiens ont qualifié le livre des Actes des Apôtres « les Actes du Saint Esprit à travers les apôtres ». Depuis la Pentecôte et pendant tout le temps que vivra l’Église avant son enlèvement, l’œuvre du Saint Esprit est orienté vers deux catégories de personnes : les croyants (l’Église) et les païens (non convertis).

Lire la suite

11/06/2010

L’œuvre et le ministère du Saint Esprit (Première partie)

I-L’œuvre et le ministère du Saint Esprit avant la Pentecôte

Il s’agit ici de la période qui part de l’Ancien Testament jusqu’à la Pentecôte. Comme le Père et le Fils, le Saint Esprit n’a ni commencement ni fin. Il a toujours existé. Mais l’œuvre qu’il accomplit à travers les âges est Différente. Nous verrons dans cette étude son œuvre et son ministère avant la pentecôte, pendant l’ère de l’Église (l’époque actuelle) et dans le futur.

Lire la suite

28/03/2010

Pourquoi faisons-nous l'œuvre de Dieu sans être béni ?

La réponse est simple: Nous ne sommes pas là où le Seigneur désire nous employer. L'œuvre de Dieu que nous faisons est parfois fruit de notre chair, de notre volonté personnelle. Nous la faisons bien des fois par "suivisme" et non par conviction du saint esprit.

Le principe est simple. Le Seigneur pour remplir sa mission salvatrice nous emploie pour sa cause. Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ. Eph 4 :11-12 . A tous ces ministères, il accorde son onction particulière sur chacun individuellement de sorte que son appelé puisse l’accomplir de façon efficace. S’il ne t’appelle pas à être pasteur et que tu l’es, tu ne seras point efficace, c’est ainsi.

Aujourd’hui, force est de constater que nous enfants de Dieu, nous nous attribuons des ministères au lieu de laisser notre Seigneur nous en dispenser. Bien des fois, nous connaissons le ministère auquel nous sommes appelés mais pour certaines raisons propres à notre chair, par suivisme parce que notre meilleur ami, notre fiancée fait partie de tel département, nous préférons intégrer ce département pour mieux communier ensemble. Oui il est vrai que cette œuvre quoique charnelle s’exerce dans la maison de Dieu donc semble –t-il pour certains bien. Mais ne vous y trompez pas, car ce n’est pas à cette œuvre qu’il nous a appelés donc ce n’est pas son œuvre. En œuvrant ainsi, on pourra certainement rendre service à l’église ou à notre pasteur mais nous n’oeuvrons pas pour le Seigneur. On ne devient pas chrétien pour servir une communauté, un homme de Dieu mais plutôt pour servir le Seigneur. C’est lui qui nous emploie et c’est lui qui peut nous récompenser. Cette méthode charnelle de servir le Seigneur n’est pas sans conséquence pour celui qui s’y attèle. Il exerce un ministère fade sans l’aide et l’onction du saint esprit. Aussi, avec toute cette œuvre qu’il accomplit, il n’est en réalité pas béni. Il n’a réellement pas la joie du cœur. Vivement, Que le Seigneur nous donne de connaître sa volonté afin de ne pas rater le but et œuvrer efficacement pour sa cause.

Que Dieu vous bénisse!