topblog Ivoire blogs

30/04/2010

Malheur aux bergers qui dispersent le troupeau de mon pâturage

2474926133_326a97bed9.jpgSelon le dictionnaire, le berger c’est celui qui garde les brebis, le troupeau. Durant son ministère terrestre, notre Seigneur Jésus-Christ s’est présenté comme un berger, le vrai berger venu pour donner la vie aux brebis, aux hommes qu’il considère comme le troupeau du pâturage de l’éternel. Jésus s’adressant aux juifs a déclaré dans Jean 10.11 Moi je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. A travers cette déclaration, Jésus fait ressortir une vérité capitale ; celle de l’existence de bons bergers mais aussi de mauvais bergers. Dans l’ancien testament, nous voyons l’éternel se plaindre de mauvais bergers, Ezekiel 34.1-6 1 La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots:

2 Fils de l’homme, prophétise contre les pasteurs d’Israël! Prophétise, et dis-leur, aux pasteurs: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Malheur aux pasteurs d’Israël, qui se paissaient eux-mêmes! Les pasteurs ne devaient-ils pas paître le troupeau?

3 Vous avez mangé la graisse, vous vous êtes vêtus avec la laine, vous avez tué ce qui était gras, vous n’avez point fait paître les brebis.

4 Vous n’avez pas fortifié celles qui étaient faibles, guéri celle qui était malade, pansé celle qui était blessée; vous n’avez pas ramené celle qui s’égarait, cherché celle qui était perdue; mais vous les avez dominées avec violence et avec dureté.

5 Elles se sont dispersées, parce qu’elles n’avaient point de pasteur; elles sont devenues la proie de toutes les bêtes des champs, elles se sont dispersées.

6 Mon troupeau est errant sur toutes les montagnes et sur toutes les collines élevées, mon troupeau est dispersé sur toute la face du pays; nul n’en prend souci, nul ne le cherche.

Lire la suite